Jumelage
Présentation d'Ebersberg
Le blason
Culture et curiosités
Situation géographique
Comités de jumelage

"Depuis la création du jumelage, des liens forts se sont tissés entre Yssingeaux et Ebersberg d’où cette solide amitié construite au fil des années entre les familles yssingelaises et bavaroises. C’est donc avec un réel plaisir que nous nous retrouvons chaque année soit à Yssingeaux soit à Ebersberg, afin de nous permettre de vivre ensemble quelques jours".

"Nous souhaitons que ce jumelage incite nos habitants et surtout les plus jeunes à se rencontrer pour mieux faire connaissance et de s’apprécier afin qu’ils puissent trouver chez leurs voisins tout ce qui pourrait enrichir leur mode de vie et de pensée. Une façon aussi de construire une Europe unie dans l’amitié, la liberté et la Paix".

EBERSBERG, notre ville jumelle en Bavière

C’est en 1989, à l’initiative de Jacques BARROT, alors maire d’Yssingeaux, qu’un projet de jumelage est initié avec pour objectifs des échanges linguistiques et culturels. Un groupe de travail est chargé de consulter les Yssingelais et de mettre en place la procédure conduisant au choix d’une ville jumelle. Il en ressort une préférence des Yssingelais pour une approche avec une commune allemande.

Dès le début des années 1990, Yssingeaux fait acte de candidature auprès du Conseil des Communes et Régions d’Europe. La réunification de l’Allemagne à retardé notre projet de 3 ans environ : les communes de la république fédérale préférant un parrainage de soutien à leurs homologues de la R.D.A. De leur coté, les habitants d’Ebersberg encouragés par leur Maire M.VOLHART ont créé en 1993 un comité de jumelage. A cette époque, nous avons eu connaissance de leur candidature par le biais du CCRE qui nous a vanté la qualité de cette proposition faisant ressortir les charmes de la cité.

En fin d’année 1993, nous avons confirmé notre candidature en insistant sur l’intérêt que nous portions à la leur ; dès lors, les relations entre les deux villes deviennent une véritable idylle. En 1994, le conseil municipal a approuvé le projet de jumelage.

Au cours des quatre années suivantes, les contacts réciproques entre nos deux villes se développèrent de façon positive, et conduisirent naturellement à la signature du serment de jumelage le 17 août 1997 à Yssingeaux lors d’une cérémonie officielle présidée par les maires respectifs Walter BRILMAYER et Jacques BARROT.

C’est le 26 juillet 1998 que la même cérémonie fut organisée à Ebersberg lors d’une fête sur la Marienplatz qui comme à Yssingeaux a rassemblé de nombreux habitants. Depuis, chaque année, une rencontre est organisée soit à Ebersberg soit à Yssingeaux avec de nombreuses et intéressantes activités. Elles concernent aussi des échanges associatifs, scolaires et privés.

Les membres des deux comités de jumelage, élus en assemblée générale annuelle, assurent l’organisation des contacts, de l’hébergement et établissent le programme des visites. Les mairies des deux villes soutiennent activement le travail des deux associations.

Quelques souvenirs

- Arbre de l’Europe érigé à Yssingeaux en 2001.
- Réunions de préparation des échanges entres le bureau des deux comités de jumelage : Colmar 1996, Fribourg 1997 et Strasbourg 2006.
- Echanges scolaires : C.P.E.A, Collège Jean Monnet, Lycée du Sacré Cœur, Collège St. Pierre St. Anne, Collège du Monteil, de Monistrol sur Loire et de Retournac.
- Echanges sportifs : Tennis de table, Football, natation, ...
- Fête folklorique en juillet 1996 à EBERSBERG avec 8000 participants en costume traditionnel bavarois.
Nous avons fêté le 10ème anniversaire du jumelage lors de cérémonies officielles organisées à Yssingeaux et Ebersberg respectivement le 1er mai 2007 et le 4 août 2008, sous la présidence de Mrs Walter BRILMAYER et Bernard GALLOT, Maires.

Voyage 2010

Les Yssingelais se sont rendus cette année à EBERSBERG. Le voyage a eu lieu du 30 juillet au 03 août 2010. Nos amis Bavarois nous ont proposé un programme comprenant la visite de Munich (Deutsches Museum, Bavaria Film, BMW, etc…) ainsi qu’une excursion dans la région de BERCHTESGADEN (visite des mines de sel, randonnées, etc...).

Présentation d'Ebersberg, "la perle à l'est de Munich"

Le nom du chef-lieu Ebersberg est inscrit pour la première fois en 906, bien que la fondation de la ville eût lieu selon la chronologie écrite au milieu du XI ème siècle sous le règne du roi Karlmann (876-880). Selon la légende, le comte Sieghart, chassa un gros sanglier (en allemand, Eber) qui disparut dans une grotte dont l’entrée fut détruite aussitôt par Sieghart. A cet endroit, une chapelle et un châteauont été édifiés. Le petit-fils du comte Sieghart, le comte Eberhard Ier construit un monastère et une petite église pour les chanoines Augustins. En 931, le premier abbé, Hunfried ramena à Ebersberg de précieuses reliques de son voyage à Rome, parmi lesquels se trouvait le crâne de St Sébastien. C’est ainsi que commença le pèlerinage de St Sébastien, le plus important du sud de l’Allemagne. Après la disparition des comtes d’Ebersberg, en 1045 une grande partie de leur propriété passa au monastère qui avait été occupé entre temps par des bénédictins. Au fil des siècles, des milliers de pèlerins se mirent en route pour Ebersberg, pour demander l’aide de St Sébastien, le patron de la peste et de la mort soudaine ; parmi eux des empereurs et des rois. En 1446, l’abbé Eckhard fonda la confrérie de St Sébastien, qui subsiste encore. Avant que Munich et Wasserburg n’existent, Ebersberg était le centre religieux, commercial et culturel entre l’Inn et l’Isar. Durant presque 900 ans, l’histoire d’Ebersberg était marquée par son monastère. Jusqu’en 1808 les Augustins, les Bénédictins, les Jésuites et les Maltais habitèrent le monastère. Dés le XIII éme siècle, Ebersberg obtint le droit de marché et fut proclamé « ville » le 12 juin 1954.

La mairie

La mairie est, pour la Bavière du sud, une des constructions profanes les plus intéressantes de la fin du Moyen Age. En 1529, sous l’abbé Léonhard II, une auberge fut édifiée sur les fondations et les voûtes de l’ancienne taverne. Le bâtiment historique se caractérise particulièrement par des voûtes en berceau brisé, dans le hall du rez-de-chaussée et dans le cabinet du maire, ainsi que dans la salle de conférence par son plafond en bois sculpté, décoré d’ornements gothiques. En 1873, la commune acquit l’auberge pour la transformer en mairie.

L’église paroissiale St. Sébastien

Jadis église d’ordre monastique, aujourd’hui église paroissiale, elle subit maintes rénovations réunissant plusieurs styles architecturaux, allant du roman au gothique, de la renaissance au baroque, du rococo au classicisme. A l’intérieur de l’église, le tombeau du comte Ulrich et de son épouse Richardis, une œuvre historique importante, fut construit sous l’ordre de l’abbé des bénédictins Sébastian Häfele (1472-1500) par le sculpteur Wolfgang Leeb, de Wasserburg, vers la fin du XV éme siècle. La chapelle baroque St Sébastien (1668-1671) avec son buste gothique présidentielle en argent est également une œuvre de grande valeur historique.

Le belvédère

Le belvédère fut construit en 1914 sur la colline « Ludwighöhe » (35 mètres de hauteur env.). Par beau temps, le visiteur sera récompensé de sa montée par une vue splendide sur les 424 sommets des Alpes.

Le blason de la ville

Le blason de la ville d’aujourd’hui, le sanglier sur les trois montagnes ascendantes, apparut pour la première fois au XIII éme siècle sur le blason de l’abbaye des bénédictins à Eberdberg. La description officielle du blason est la suivante : « un sanglier noir,Eber en allemand, sur un fond doré, debout sur les trois montagnes (en allemand Berg) vertes, s’élevant vers le bord gauche du bouclier ». L’ancien blason du monastère est devenu depuis 1830 blason communal.

Culture et curiosités

Musée du bois et de la forêt

Situé à proximité du belvédère, le musée a été créé récemment par la mairie en collaboration avec plusieurs scientifiques. Sa préoccupation est de faire prendre conscience au visiteur de son influence sur son environnement naturel.
Visite incontournable lors d’un prochain séjour.

Musée des croix tombales

A l’initiative d’une entreprise de ferronnerie d’art réputée, une présentation de croix d’origine parfois ancienne est à la disposition des visiteurs.

Chapelles

Dans la campagne verdoyante d’Ebersberg, à l’occasion de promenades champêtres, on découvre de nombreuses petites chapelles de style rococo dédiées à différents saints patronaux.

Cimetière paysager

Crée depuis une dizaine d’années, un parc arboré est propice au recueillement et au souvenir.

Spielmanzug

Important groupe musical accueillant jeunes et adultes. Il participe avec de nombreuses autres formations à l’animation culturelle de la cité et se déplace très régulièrement à l’étranger (Etats-Unis, Angleterre, France…). L’allée des héros, en souvenir des jeunes d’Ebersberg décédés lors du dernier conflit mondial.

Fêtes diverses

- La fête du vin (juillet)
- La route du vin, avec vente de produits régionaux Yssingelais
- La fête de la bière (août), moins célèbre mais toute aussi conviviale que sa voisine Munichoise « L’OKTOBERFEST »
- L’arbre de mai, tradition bavaroise dans les quartiers, villages ou les associations, consistant à ériger un arbre, le premier mai, aux couleurs de la Bavière en associant les différents corps de métiers.
- Le carnaval, traditionnellement le mardi gras ; toute la population participe et chaque année il est fait référence à Yssingeaux. L’écologie est souvent le thème du corso.
- Le marché de Noël, qui se tient le premier week-end de l’avent est une manifestation typique avec la participation des artisans et des associations locales.

Vie scolaire

Les enfants sont scolarisés dès l’école élémentaire jusqu’au collège dans différents établissements d’Ebersberg, puis sont dirigés vers le lycée de Grafing situé à quelques kilomètres. Les études universitaires se font essentiellement à Munich.

Le monde associatif

Comme à Yssingeaux, les habitants d’Ebersberg ont la possibilité d’adhérer à de multiples activités d’ordre culturel, sportif, humanitaire, cultuel, etc…, grâce à un tissu associatif très fourni, que l’on peut retrouver sur le site internet d’Ebersberg.

Environnement socio-économique

Ville d’environs 11 000 habitants, Ebersberg se situe à 30 km à l’est de Munich, à 560 m d’altitude, dans une région vallonnée autour de lacs et d’étangs. D’une superficie de 90 km², la forêt d’Ebersberg est la plus grande d’Allemagne, semblabl à notre forêt du Meygal.
Par beau temps, on distingue les Alpes bavaroises en direction de l’Autriche.
Importante citée administrative et économique, Ebersberg est le siège du LANDKREISS (district comparable à l’arrondissement d’Yssingeaux en superficie et population).

Situation géographique

Ebersberg est idéalement situé par rapport à des sites connus et réputés :
- Munich, capitale de la Bavière et ville olympique
- Innsbruck, Garmisch-Partenkirchen, villes olympiques et stations célèbres
- Salzburg, ville natale de Mozart et citée culturelle
- Châteaux de Louis II de Bavière : Nyphenburg, Chiemsee, Linderhof et Neuschwanstein.

Accés

Par la route

1er itinéraire : direction Lyon puis Bourg en Bresse, Mulhouse, Fribourg, Karlsruhe, Stuttgard, Munich( A99)
2nd itinéraire : direction Lyon puis Genève, Zurich, Bern, Bregenz, Lindau, Memingen, Munich.
Pour plus de précisions, consulter "viaMichelin"

Par avion

A partir de St Exupery jusqu’à l’aéroport Franz Joseph Strauss de Munich

Par le train

Par Lyon, Strasbourg, Munich et liaison avec Ebersberg par le « S-Bahn »

Les loisirs

Les anciennes maisons de garde forestier et les « Biergärten » invitent les hôtes à goûter au repos. Des sentiers conduisent à la chapelle St. Michel au bord du Lac d’Egglburg (site protégé pour ses oiseaux) ainsi qu’à la chapelle St.Margaret à Haselbach d’où s’offre une vue imprenable sur l’église St. Sébastien et sur l’ancien monastère. A vos pieds s’étend la chaîne des lacs d’Ebersberg, comme le « Klostersee », dont la baignade est ouverte au public.
D’autres randonnées sont possibles dans toutes la région notamment en direction de lacs plus importants comme le CHIEMSEE, le KOENIGSEE… etc.

Hébergement

Différentes chambres d’hôtes, plusieurs hôtels: vous pourrez consulter la liste sur le site internet d’EBERSBERG (http://www.ebersberg.de)

Gastronomie

Les spécialités bavaroises vous attendent dans les restaurants d’Ebersberg en particulier la célèbre Weisswurst (saucisse blanche) de notre ami Ludwig. Elle pourra s’accompagner du fameux « Bretzel » en dégustant la bière typique bavaroise avec une mention spéciale à la Weissbier (bière blanche).

Comités de jumelage

Comité d'Ebersberg

Président d'honneur : Walter BRILMAYER
Président : Jutta BETHMANN
Vice Présidente : Elfriede BRILMAYER
Secrétaire : Sarah WALES
Secrétaire adjointe : Monika MIETZSCH
Trésorière : Edeltrud SCHECKEL
Communication : Petra HINKELMANN
Traducteur : Bruno KRÄMER-JAAX

Comité d'Yssingeaux

Président : Philippe CHAMALY
Vice Présidente : Roland LEZOTRE, Marie-France BAZELIS
Secrétaire : Jeanine ROSZAK
Secrétaire adjointe : Brigitte JULIEN
Trésorière : Marie-Reine JULIEN
Trésorière adjointe : Michèle PEYROCHE
Communication : Myriam VILLEVIEILLE et Dominique LIOGIER
Traducteur : Laurent GIRAUD
Presse et photographe : Magali FERRIER et Magali ROSZAK

Membres d'Ebersberg

Susanne NEUNER, Chantal RIBES, Ingeborg RÜTTIGER,
Leo BAUMGARTEN, E Toni WOLF




Voyage 2010

Les Yssingelais se sont rendus à EBERSBERG du 30 juillet au 03 août 2010.

Signature des 10 ans (2007)

Cérémonie à Yssingeaux pour fêter les 10 ans du jumelage.

Munich

Ebersberg se situe à 30 km à l’est de la capitale bavaroise.

En Bavière

Plus grand Land d'Allemagne, la Bavière possède aussi le plus célèbre chateau : Neuschwanstein.

Signature des 10 ans (2008)

Cérémonie à Ebersberg pour fêter les 10 ans du jumelage.

 
frise pied de page

Mairie d'Yssingeaux - Place Charles de Gaulle - 43200 YSSINGEAUX - Tél : 04 71 65 73 30 - Fax : 04 71 65 55 42
Courriel : mairie@yssingeaux.fr - Site : www.yssingeaux.fr

 

© Mairie d'Yssingeaux - Réalisation : R. Prunet/ S. Ferrier - Graphisme : Pixelyss.com

Aide | Plan du site | Mentions légales | Accés aux comptes administrateurs


(Site optimisé pour le navigateur Firefox)